Dessine-moi un « chez-moi »

« Le merveilleux d’une maison n’est point qu’elle vous abrite ou vous réchauffe, ni qu’on en possède les murs. Mais bien qu’elle ait lentement déposé en nous ces provisions de douceurs » A de St Exupéry, 1939.

La maison, un domicile aux multiples facettes

Nos voisins anglais distinguent les termes « house » et « home », dont le dernier pourrait se traduire par « chez-soi ». Le logement dans ce sens est considéré dans ses aspects d’intimité, de confort et de centre de la vie privée. Lors d’un déménagement, les personnes cherchent alors à transporter ce niveau d’intimité, de confort et de garder leur vie privée. Nous le constatons régulièrement lors des ateliers que nous animons dans les projets de construction de béguinage.  « On se sentira chez nous, chacun avec un chez-soi, mais aussi en proximité des autres… Nous allons ainsi former une grande famille avec nos voisins ».

Le chez-soi prend alors une dimension plus large, impliquant le voisinage et l’environnement proche. Cela dépasse le champ de l’architecture stricte pour englober l’environnement physique, lumineux, sonore et visuel, les espaces verts et les voies de circulation. En ce sens, imaginer que les seuls logements adaptés PMR (Personne à Mobilité Réduite) sont des réponses à la prévention de la perte d’autonomie est un leurre. Le chez-soi est tant à l’intérieur d’un espace clos qu’à l’extérieur.

beguinage santé environnement« On modèle l’argile pour former un vase et c’est précisément dans l’espace vide que l’on peut l’utiliser comme vase. On ouvre des portes et des fenêtres dans les murs d’une maison et c’est à partir de ces espaces vides que l’on peut l’utiliser. » (Lao Tseu -600 avant J.C)

 

La santé et le chez-soi

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la santé comme étant un processus dynamique de complet bien-être physique, mental et social.  Le bien-être est alors défini selon 6 dimensions : Un certain contrôle de son environnement / des relations positives / l’autonomie / la croissance personnelle / l’acceptation de soi / le sens de la vie. (Ryff et Singer – 1998).

santé logement senior beguinageDans cette définition, nous percevons bien l’impact du « chez-soi » sur la santé de ses habitants. Les notions d’environnement, de relations aux autres, d’autonomie et d’acceptation d’un projet de vie sont essentielles. Elles impactent la santé de chacun, et peut-être plus particulièrement celle des personnes dites fragiles.

 

Le béguinage, vivre chez-soi en bonne santé…

Dans la situation de crise sanitaire que nous traversons, les habitants des béguinages accompagnés nous ont dit avoir traversé la période de confinement avec moins de sentiment de solitude et d’anxiété que d’autres habitants isolés. L’évolution d’un « chez-soi » au « chez-nous » donne ainsi des clefs au mieux vivre ensemble… En conséquence, nous sommes persuadés que les béguinages accompagnés sont une des solutions à développer dans les villes de taille moyenne et en ruralité. L’Assistance à Maitrise d’Usages permet alors de créer le lien entre les habitants, d’élargir le champ du « chez-soi » et de se projeter vers un mieux-être qui donne sens à la vie…

béguinages senior

Share Button
Leave a Reply