Commerces et vie sociale, quel impact dans les communes ?

commerce-ville-senior-beguinageEn 1980, plus de 80% des communes françaises avait encore un magasin ou un service de proximité… aujourd’hui, seule la moitié d’entre elles dispose d’un commerce. Dans le même temps, les centres-villes des grandes agglomérations ont perdu également des boutiques de proximité, car le monde change…

  • Les modifications dans la relation d’achat ont eu pour effet de développer le commerce digital au dépend du commerce de proximité.
  • La désertification des centres-bourgs est donc réelle. En conséquence, les habitants ont perdu des occasions quotidiennes de se croiser et de prendre des nouvelles. Il y a un éloignement relationnel fort.

Le contexte du quotidien des retraités a donc évolué dans les communes, et plus encore dans les communes rurales.

  • En conséquence, cela a-t-il encore du sens de préconiser que le béguinage des personnes âgées doit se situer au cœur du village ?
  • Doit-on encore dire que la distance du béguinage au centre-bourg doit être inférieure à 500 mètres pour favoriser l’autonomie de la personne âgée ?

Notre position ?

Chez Béguinage & Compagnie, nous persistons à dire que oui, les logements dédiés aux seniors doivent être dans un périmètre de vie autour de la place du village. Et quand il n’y a plus de place dans le village, le béguinage nouvellement créé doit se substituer à cet espace d’urbanisme absent.

Mais pourquoi un béguinage au cœur du village ?

La personne âgée qui envisagera de quitter son domicile habité depuis des années pour emménager dans un béguinage recherchera plusieurs réponses à ses attentes.

  • Tout d’abord, elle cherche un lieu qui lui permet de se projeter dans l’avenir et apporte une forme de sécurité dans le temps.
  • Elle espère également trouver un nouvel espace de convivialité pour sortir d’un isolement subi suite à une perte de mobilité.
  • Enfin, elle souhaite trouver un lieu où elle pourra réaliser des projets avec d’autres personnes. En résumé, elle souhaite être proche du coeur de la cité.

Alors, quel rapport entre béguinage et vie sociale des communes ?

Les retraités engagés dans le bénévolat expriment en grande majorité le besoin d’avoir des activités socialement reconnues, de « servir à quelque chose… ». En leur permettant de s’investir dans des actions bénévoles, ils développent une forme de prévention sociale global. De plus ils participent souvent aux actions de solidarité intergénérationnelle.

  • Ainsi, en s’engageant dans un projet porteur de sens, les retraités sortent de chez eux, et se sentent utiles. France-bénévolat écrit même que cela participe au « bien-vieilllir ».
  • La place donnée aux retraités dans le renouvellement du lien social et de la solidarité participe de fait à la qualité des liens intergénérationnels. Les associations sont une bonne occasion de favoriser cela. Elles se substituent même parfois aux acteurs historiques des petits commerces de proximité. Elles peuvent ainsi créer des nouveaux lieux de consommation, de distribution ou de services.
  • En bref, elles participent à la vie de la commune.

Il est donc temps de penser environnement et urbanisme au même titre que logements et services. En partant de l’usage, des habitudes de vie, nous éviterons souvent de laisser sur le bord de la route les personnes âgées et leur désir d’être utiles et d’être aimés. La proximité a du bon, favorisons-la !

beguinage compagnie Cie

Béguinage & Cie et ses partenaires aiment contribuer à la mise en œuvre de ce beau projet de vie. Vous avez un projet ? Contactez-nous…

Share Button
Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.