Bien vieillir à domicile, un art de vivre…

Quelles idées pour faciliter le quotidien au domicile ?

De nombreux lexiques à destination des personnes âgées et de leurs aidants familiaux sont régulièrement édités pour proposer quelques rappels simples sur le Bien-vivre et le Mieux-vieillir au domicile. Mais pourquoi ?

Aujourd’hui, en moyenne, 760 personnes de plus de 65 ans tombent chaque jour en France dans leur logement. Cela représente presque 279000 chutes, souvent suivies d’un contrôle médical ou d’une hospitalisation. Pourtant, ce n’est pas une raison pour quitter son domicile et rejoindre systématiquement un lieu de vie « protégé, voire médicalisé ». Seuls, de petits aménagements pourraient limiter les risques de chute.

Quels aménagements ?

Les accès extérieurs doivent être étudiés pour limiter les risques de chute. Ainsi, l’éclairage devant la maison peut être nécessaire lors de déplacements extérieurs à la tombée de la nuit.

Les déplacements au sein du logement seront facilité si le logement est « désencombré ». Une main courante peut parfois être installée pour franchir des zones plus à risques. Enfin, les déplacements de nuit dans le logement sont à limiter, ou à sécuriser par un éclairage adapté.

A ces aménagements s’ajoutent de précieux conseils :

Manger équilibré : La sensation de faim a tendance à diminuer avec l’âge, et les courses sont parfois plus difficiles à réaliser. Pourtant, ce facteur est un élément clef de la santé.

Rester actif : Une activité physique régulière est recommandée, au minimum de 30 minutes par jour. Elle peut parfois être réalisée en groupe, et donc faciliter les liens interpersonnels avec d’autres habitants de la commune.

Affûter ses sens : La vue doit être vérifiée, mais l’éclairage du domicile doit également faciliter les déplacements dans celui-ci. Vouloir faire des économies en limitant l’éclairage peut s’avérer dramatique. La vérification de l’audition est également recommandée pour faciliter les échanges avec les personnes rencontrées dans le cadre de ses activités.

Et après…

chenelet flocques

Béguinage de Flocques (76)

Quand l’aménagement du domicile semble difficilement réalisable, ou que l’entretien du logement devient lourd, il est nécessaire de se poser la question de savoir où habiter demain ? Qu’est que représente mon logement, mon quartier, ma commune ? Il y a-t-il des projets proposés par la Mairie ? Correspondent-ils à mes besoins ? Quels échanges avoir avec ma famille ? Comment aborder le sujet avec elle ?

 

Nos conseils…

Chez Béguinage & Cie, nous accompagnons les collectivités, associations et les bailleurs pour définir ensemble un projet correspondant aux besoins locaux. Comment ? Tout simplement en allant à la rencontre des habitants et en leur posant ces bonnes questions… En effet, nous n’imaginons pas réaliser des logements pour des personnes fragiles sans les impliquer dans le projet.

Les habitants auront la possibilité d’exprimer leurs besoins, leurs craintes mais aussi leurs envies. La convivialité qui nait des rencontres préalables à l’emménagement facilitera les échanges de service, mais aussi encouragera l’activité physique journalière, les gouters et repas festifs. La bienveillance de chacun sera source d’attention sur le bien-être de plus grand nombre. Demander de l’aide sera plus facile, car la réciprocité est toujours possible.

Et la vie continue…

La vie dans un habitat groupé de type béguinage est certainement une solution d’avenir pour mieux vieillir en proximité tout en préservant son intimité… Le sentiment de sécurité est préservé, la convivialité s’exprime largement, la vie continue !

beguinage compagnie Cie

exemple de guide « Bien vieillir à domicile »

 

Share Button
Leave a Reply